Qui sommes-nous ?

LE CERCLE MAROCAIN DES DIRECTIONS JURIDIQUES (« CMDJ »), est une Association soumise au Dahir n° 1-58-376 du 3 joumada I 1378 (15 novembre 1958) née de la rencontre de juristes d’entreprises venant d’horizons différents, avec des préoccupations communes et dont la volonté est d’offrir à leur métier une véritable plateforme d’échanges et de rencontres sur tous les sujets de droit et de management juridiques.

L’ Association a été constituée par des juristes pour des juristes exerçant au Maroc en qualité de juristes au sein d’entreprises privées et publiques, d’administrations publiques et d’associations toutes industries et activités confondues au Maroc.

Le métier de juriste d’entreprise connait de profondes mutations depuis quelques années en particulier au Maroc. Le juriste est en effet devenu un acteur clé de l’entreprise et ses clients internes attendent de lui qu’il agisse comme un véritable « Business Partner » tout en gardant son rôle de « Gardien du Temple ». La profession doit ainsi faire face à différents défis tels que la prise en compte d’enjeux macro-économiques et stratégiques, le recrutement de profils adaptés, la transformation digitale, l’éthique, la compliance, le management d’équipes, la valorisation en interne, etc.

Le CMDJ a pour vocation d’accompagner les juristes à relever ces nouveaux défis, de promouvoir la profession de juriste au Maroc et d’une manière générale, de contribuer au développement de la fonction de juriste d’entreprise et à son épanouissement dans l’entreprise.

Le CMDJ souhaite contribuer au rayonnement de la profession de juriste d’entreprise au Maroc tant au niveau national qu’au niveau international, afin de hisser la profession vers les meilleurs standards et les meilleures pratiques au niveau international.

La vision du CMDJ est portée par son Bureau constitué de cinq Membres Fondateurs, Leila Bazzi (Présidente), Amandine Decoux (Vice-Présidente), Nidal El Hassani (Chargée des Relations Publiques), Axel Jurgensen (Secrétaire Général) et Kenza Margaoui (Trésorière).